samedi 9 mars 2013

La Chacarera

Le folklore urbain, c'est le tango. Et le folklore des campagnes, c'est la chacarera, la samba (à ne pas confondre avec la samba brésilienne), le chamamé et bien d'autres encore! Je n'ai pas encore vu assez du pays pour vous dire comment c'est en dehors de Buenos Aires mais ici, à la fin de nombreuses milongas, on danse une ou deux chacarera pour terminer la soirée!

Les danseurs s'alignent d'un côté de la piste alors que leur partenaire s'alignent en face. La danse est chorégraphiée mais libre aux danseurs et danseuses d'embellir les mouvements et d'ajouter quelques tours et tapements de pieds! On commence par taper des mains pendant l'introduction musicale, cela permet en fait de savoir si c'est une chacarera simple ou double suivant le nombre de mesures dans l'introduction. Si il y a 6 ou 8 mesures, on dansera une chacarera simple, si il y en a 16 sauf erreur, on dansera une chacarera double qui a quelques pas de plus dans la chorégraphie.

Une fois l'introduction terminée, les danseurs entament la danse! Avec une posture droite et les bras élevés, hommes et femmes marque le temps fort en claquant des doigts. Les pas sont similaires aux pas de valse et l'on commence par s'approcher du centre puis revenir en arrière. On continue par un tour à gauche puis par une vuelta, c'est à dire que l'on change de place avec la partenaire puis l'on revient de son côté. C'est le moment du zapateado pour les hommes et zarandeo pour les filles. Les hommes tapent donc des pieds de manière aussi créative que possible, c'est très impressionnant lorsque c'est bien fait! La plupart des débutants comme moi font simplement un peu n'importe quoi en tapant des pieds à ce moment là, en espérant que les gens regardent le type d'à côté! Les femmes pour leur part se déplacent comme au début de la danse tout en jouant avec leurs robes. Puis on repart pour une vuelta et à nouveau le zapateado et zarandeo. Et l'on termine la séquence par une demi vuelta, où l'on échange simplement de côté avec la partenaire, puis par un tour à gauche suivi du couronnement où les partenaires se retrouve au milieu de la ligne... Et c'est ensuite reparti pour un tour! On rebat la mesure en tapant des mains puis l'on recommence la chorégraphie du début! J'imagine que personne ne voit vraiment de quoi je parle donc une petite vidéo s'impose pour vous aider à visualiser la chose!


J'ai pu apprendre à danser cette danse folklorique à La Catedral, lieu dont je vous avais déjà parler pour les milongas dans un article précédent. Il y a tous les soirs une milonga sauf le dimanche où il y a un cours de danse folklorique suivi d'une peña, équivalent d'une milonga mais pour les danses folkloriques! Si vous visitez Buenos Aires et souhaitez apprendre quelques pas de danses folkloriques, je vous recommande vivement cet endroit! Il y avait vraiment de très bons danseurs!

C'est vraiment intéressant à regarder et à danser. L'homme doit se montrer virile et fier, avec des zapateos tous plus impressionnants les uns que les autres alors que les dames se montrent fières et élégantes en jouant de leurs robes et en gardant la tête haute. Même si les corps ne se touchent pas, on sent une grande connexion entre les couples, autant par le regard que par les jeux de pieds! C'est fascinant d'observer les bons danseurs jouer et se séduire!

3 commentaires:

  1. La prochaine video ce serait bien avec toi dessus pour admirer tes progrès

    RépondreSupprimer
  2. La prochaine video ce serait bien avec toi dessus pour admirer tes progrès

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah c'est un peu dur de me filmer moi-même :)

      Supprimer

UA-42531964-2